Adieu soutif !

Dernière mise à jour : 18 nov. 2020


Cela fait déjà plus d'un an que j'ai décidé de ne plus porter de soutien-gorge. Pourquoi me diras-tu ? Hé bien je t'explique tout juste en dessous !

 

Depuis quelque temps, l'image de la femme est régi par les dictats de la société. Elle doit avoir une poitrine bombée, des hanches larges (mais pas trop non plus), la taille fine, des lèvres pulpeuses, de beaux cheveux et ne dois être ni trop grande ni trop petite. Bref, elle doit être "parfaite". En plus d'être réductrice, cette image est renforcée par les médias, les réseaux sociaux, les magazines et les films..


Or, on peut observer que le mouvement féministe fait de plus en plus parler de lui.

On entend de plus en plus parler du "féminin sacré", du cycle hormonal, des violences conjugales ect..

Bref, les femmes osent de plus en plus se révolter contre le patriarcat afin de promouvoir une société plus équilibrée.


Tout cela pour dire que, en décidant de ne plus porter de soutien gorge, j'ai décidé de rejoindre ce mouvement. Et peu importe ce que disent ou pensent les autres, c'est MON corps et c'est MON choix.


Mon expérience:


Personnellement, j'ai commencé par porter des soutiens-gorge non pas par simple volonté mais "à cause" d'une remarque de ma grand-mère et de ma sœur comme quoi on commençait à voir mes tétons.

Mais, depuis quand un soutien-gorge est fait pour cacher les tétons ? Un soutien-gorge, comme son nom, l'indique, est fait pour soutenir la poitrine. Or, à cette époque, on ne peut pas dire qu'il y avait grand-chose à soutenir..!


On peut déjà donc voir que même là, les dictats et les normes sociétales avaient un fort impact..

Je me suis donc faite à cette idée et, j'étais finalement contente d'en porter puisque cela faisait "femme".

Et là, c'est le drame..!


Des maux de dos débarquent. Cela faisait déjà quelques années que je portais quotidiennement un soutien-gorge malgré ma mini poitrine, et, je me suis donc dit que j'allais essayer de le porter moins souvent pour voir si cela arrangeait les choses..


J'ai donc commencé par le retirer chez moi, puis hors de chez moi mais en portant plutôt des brassières, plus adéquat à la taille de ma poitrine et surtout: pour ne pas que les gens voit ces fameux tétons !

(Je vous avouerai que cela n'a pas changé grand-chose à mes douleurs puisqu'elles ne viennent tout simplement pas de là. Mais sachez que cela peut arriver.)


Et puis, un jour, j'en ai eu marre et j'ai dit adieu à mes soutifs !


Certes il y a eu une période de transition où j'avais un peu peur du regard des autres, mais finalement, personne n'a remarqué ou alors n'a osé me faire la remarque !


Voici donc une petite liste non exhaustive des points positifs que j'ai pu relever:

  • Des économies: hé oui, la lingerie, ça coûte cher !

  • Une meilleure posture

  • Une poitrine plus rebondis

  • Une augmentation du volume de mes seins (du moins j'ai l'impression)

  • Plus de marque d’agrafe de soutien gorge dans le dos

  • Plus besoin de trouver des astuces pour cacher les bretelles avec des hauts au dos nu

  • Une meilleure appréhension de mon corps

  • Plus de confiance en moi


Les préjugés:


#1 Mes seins vont tomber:

Hé bien c'est FAUX ! Bien au contraire, vu qu'ils ne sont plus maintenus, cela va les obliger à se tonifier.


#2 On va voir mes tétons:

Alors oui, on va voir tes tétons. ET ALORS ?! De base les tétons ne sont pas censés être des "objets" sexuels, ils sont là pour allaiter ton enfant. Les garçons aussi en ont alors pourquoi ceux des filles seraient plus à diaboliser que les leurs ?


#3 Mes seins vont devenir moches:

De un: il n'y a pas de seins moches puisqu'il en existe une diversité énorme, aucun sein ne se ressemble !

De deux: il faut apprendre à aimer ton corps tel qu'il est, c'est un long processus, certes, mais pas impossible.


Ben oui par ce que l'armature dans ton soutien gorge permet à tes seins d'avoir une forme plus ronde donc plus jolie mais ce n'est ni naturel, ni confortable (qui n'a jamais été soulagé d'enlever son soutien-gorge une fois rentré chez soi après une longue journée ?).


#4 Petite poitrine alors no bra = planche à pain

Le principal c'est d'être bien dans ta peau, d'avoir confiance en toi, d'être confortable.. alors planche à pain ou pas, j'ai envie de te dire: on s'en tape !

Si quelqu'un te fait une remarque, essaye de ne pas t'en préoccuper, ce n'est pas lui/elle qui supporte la "douleur" ni même qui doit décider à ta place de tes choix.


Conclusion:

Il ne faut pas essayer de te changer. Cet article n'a pas pour but de te forcer à pratiquer le no bra' mais simplement à t'informer et à te partager mon expérience et mes réflexions.

Ne t'oblige pas à le pratiquer sous prétexte que c'est à la mode, alors que tu te sens à l'aise avec un soutient gorge ou que tu es "obligée" d'en porter un ! Par contre, si tu es plus à l'aise sans soutien-gorge, et que, dès que tu rentres chez toi, tu l'enlève.. pourquoi ne pas essayer ? Tu ne risques rien !

31 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
 

MENTIONS LÉGALES

Barbara Decaumont
France
e-mail : lespetitspasdebarbouille@gmail.com
Site internet : https://www.barbaradecaumont.com/